a partir d'aujourd'hui mon blog change de thématique; comme je ne peux plu broderr ou faire d'autres loisirs créatifs je passe mon temps à lire. artager avec  vou mes coups de coeur de coeur coup de coeur pour un roman mais vant tout pour un auteur que je découvre tout juste : philippe besson

deuis des année j'aime lire les auteurs gay, les romans sur ce thème. mon romancier chouchou est armistead maupin et ses fameuses Chroniques de San Francisco; une série culte que je ne me lasse pas de relire

aujourd'hui je vais donc vou parler d'un livre qui m'a ému comme aucun autr, qui m'a même fait verser une petite larme à la fin

 

 cUn homme accidentel

 4e de couverture

"deux êtres qur tou sépare se trouvent brutalement réunis par la mort d'un inconnu.aussitôt, entre ces deux là,surgit, sans qu'ils s'y attendent et sans qu'ils puissent s'y opposer, un sentiment qui va les arracher à la solitude et au mensonge

ALos Angeles, ville mythique et dangereuse, une intrigue criminelle peut quelques fois devenir une intrigue amoureuse

 

c'est une histoire d'amour impobable et tragique coeurs sensibles s'abstenir

l'écriture de besson est très agréable à lire; des phrases courtes et percutante qui surprenent au début mais qui donnent un rythme soutenu à l'histoire.un eu trop soutenu peut être car ce roman se lit vite; trop vite à mon goût

quelques morceaux choisis......

" j'ai attendu d'avoir trente ans pour que la foudre me tombe dessus.vu ce qui s'est passé par la suiteon pourrait imaginerque je rgrette cette tranquilité, le calme plat d'avant la tempête

. on se tromperait. pour sur je n'étais pas taillé pou les turbulences.mais aujour'hui je me mettrais à genouxet j'implorerais d'être foudroyé de nouveau"

"nou nous sommes percutés à la manière de deux trains roulant à pleine allure l'un vers l'autre sur la même voie. voilà, nous avons été lancé l'un contre l'autre.le choc a été spectaculaire.il ne pouvait q'être meurtrier. le problè, c'est que, moi, j'ai survécu.

pour moi le seul,etit bémol de ce roman est la fin. on a beau s'y attendre, se dire que cela ne pouvait que se terminer tragiquement, on se retrouve, le mouchoir à la main à maudire l'auteur pour avoir écrit cette fin ignoble et irreversible

actuellment je relis mon auteur fétiche : poppy z brite.j'ai tout ce q'ell a écrit; et là j'attend avec impatience de recevoir  "petite cuisine du diable, un recueuil de nouveles qui m'avait échappé et que j'ai commandé